FABCOM

Terrain ethnographique

La problématique du programme de recherche FABCOM, questionne la dynamisation de la parole citoyenne pour répondre à un enjeu de démocratisation, d’intégration et d’émancipation. Cette problématique s’inscrit dans la question plus large des communs communicationnels.

En Argentine, nous nous intéressons aux spécificités des « mini médias » ou médias communautaires ou médias populaires par rapport aux médias institutionnels et aux mass media. Outre l’organisation d’entretiens, nous voudrions documenter par l’image et le son le « nous éditorial » dans ses manifestations relationnelles, ses conditions concrètes, son espace propre.

Objectif final : 

Fabcom ambitionne de développer une méthode collaborative de création de contenus pour renouveler le genre et les catégories des pratiques éditoriales de la presse territoriale.

Ce que nous souhaitons explorer

Dimension pratiques éditoriales

 Au-delà d’une relation en miroir (se voir à l’intérieur du journal), c’est une énonciation collective neuve délestée du seul poids des mots (de l’aliénation des codes) qui est en jeu.

Le texte, la photo, l’illustration, le format, le graphisme et le rapport entre ces éléments manifeste l’expression d’une pluralité des voix et des métiers.

Dimension relationnelle

Au-delà d’une énonciation collective, c’est la création collective, la co-construction qui est en jeu (faire ensemble, faire émerger un agir commun, une cause commune, du lien entre sujets différents mais complémentaires).

La prise de parole comme préalable à une pratique éditoriale populaire et le passage de l’oralité à l’écrit sont des processus particulièrement sensibles. Cela suppose d’intégrer d’autres dimensions : liens avec les réseaux sociaux (média de l’oralité ?), rapport au corps (interactions sociales, pratiques éditoriales).

Dimension organisationnelle

 Au-delà de la co-construction, c’est l’autonomisation, la responsabilité et l’émancipation des acteurs qui est en jeu (expérimenter ensemble pour mieux s’impliquer collectivement).

Au-delà de l’autonomisation, c’est la compétence des acteurs qui est en jeu (quel type de transfert de compétence et comment?) au sein d’un éco-système communicationnel.

Dimension spatiale

Le lieu d’édition et les circuits de diffusion peuvent être pensés hors des circuits institutionnels et être auto-gérés.

Comment, à l’intérieur d’un cadre physique, s’organise l’espace social d’un groupe ?

Quelle place occupent les artefacts ? Comment s’opère l’appropriation de l’espace ?

A quelle échelle se situe la construction des communs ?

Les missions d'une équipe

Carte des contacts

Suivez notre voyage sur nos réseaux